L'ISLANDE, LA POULE AUX OEUFS D'OR.

par Voyages Concept  -  28 Août 2016, 12:28  -  #infos

NB : je ne suis pas sponsorisé par Expédia mais je trouve bien fait ce film promotionnel

L'ISLANDE, LA POULE AUX OEUFS D'OR.
L'ISLANDE, LA POULE AUX OEUFS D'OR.L'ISLANDE, LA POULE AUX OEUFS D'OR.

L'Islande, la terre de glace, elle vous fait rêver comme moi avec ses images grandioses de fjords, ses glaciers, ses volcans. L'eau, la glace et le feu réunis en un seul lieu. Ni un ni deux, je prends un billet, direction Reykjavik.

L'ISLANDE, LA POULE AUX OEUFS D'OR.
L'ISLANDE, LA POULE AUX OEUFS D'OR.
L'ISLANDE, LA POULE AUX OEUFS D'OR.

LE VOYAGE VERS REYKJAVIK

 

Un départ de l'aéroport CDG avec la compagnie Icelandair qui m'a fait la bonne surprise de m'offrir le surclassement en Economy Confort, l'équivalent de la premium éco. Merci à la compagnie mais je n'ai aucune explication quant à ce cadeau. Peut-être parce que j'étais nouveau passager en adhérant à son programme de fidélisation Saga Club.

En Economy Confort, le siège est plus large et l'espacement inter sièges est plus important qu'en version économique. De plus, la nourriture est gratuite et une petite bouteille d'eau est offerte, les écouteurs aussi mais les propositions de films en version française sont inexistantes, reste donc la musique ou son ipod facilement connectable.

 

 

Le trajet direct pour Reykjavik dure trois heures. Le voyage s'est bien passé avec une hôtesse agréable ni plus ni moins que dans une autre compagnie européenne. Il faut dire que la classe Confort ne comportait que 12 sièges, son travail, en apparence, se résume à sourire et à faire son service. J'imagine qu'en cas de problème, la belle hôtesse se serait révélée efficace sur les procédures de secours.

Une fois arrivé, il y a des transferts en bus organisés pour reykjavik qui se trouve à environ 40 kms de l'aéroport. Les compagnies comme Straeto ou Flybus sont présentes.

route à gauche et piste (milieu et droite) dans la région des fjords de l'ouestroute à gauche et piste (milieu et droite) dans la région des fjords de l'ouestroute à gauche et piste (milieu et droite) dans la région des fjords de l'ouest

route à gauche et piste (milieu et droite) dans la région des fjords de l'ouest

LA LOCATION DE VOITURE

 

En Islande le business de la location de voiture est important, le marché concentre plusieurs acteurs connus comme Europcar ou hertz mais d'autres acteurs locaux sont aussi présents. Les autotours en 4*4 sont courants dans le pays.

Le réseau routier est bon notamment avec la route circulaire goudronnée nommée n°1 mais il y a de nombreuses routes annexes non goudronnées mais acceptables et d'autres, carrément interdites aux voitures de tourisme, ce sont des pistes qualifiées avec la lettre F. A propos des voitures de tourisme à l'inverse de notre pays, je peux dire qu'elle fait figure d'exception sur les routes tellement il y a de voitures 4*4 plus ou moins énormes d'ailleurs.

 

Ces fameuses pistes F sont très dangereuses en fonction des saisons et surtout l'hiver pour des voitures sans 4 roues motrices.

 

Pour réserver vous allez comparer les prix d'une enseigne à l'autre et là votre tête fera un tour voire deux !! C'EST TRES CHER.

 

En pleine saison d'été j'ai voulu louer pour 2 semaines une petite voiture de tourisme en catégorie économique. Je me suis dirigé vers l'entreprise greenmotion.

 

Après comparaison avec les loueurs traditionnels l'économie réalisée était d'environ 150-200€. Les commentaires trouvés sur internet concernant l'expérience clients n'étaient pas très enthousiastes mais le prix m'a quand même décidé à faire la réservation via rentalcar.com.

L'ISLANDE, LA POULE AUX OEUFS D'OR.L'ISLANDE, LA POULE AUX OEUFS D'OR.

L'entreprise GREENMOTION

 

Je vais maintenant vous dire pourquoi je déconseille cette compagnie.

Il n'y a pas de bureau à l'aéroport, leur siège n'étant pas très loin, plus précisément à Keflavik. Il faut donc attendre la navette. Après quelques minutes d'attente dans le hall des arrivées de l'aéroport international de Reykjavik, je vois la conductrice de la navette rentrer. Je la reconnais car elle portait un polo aux couleurs de l'enseigne. Nous étions plusieurs clients. Après 5 à 10 minutes de route, c'est très court, nous arrivons dans les locaux du loueur.

Et là, le choc, une grande salle sous des toiles métallisées avec un distributeur de tickets près de l'entrée pour prendre son tour. Il y avait 10 numéros devant moi. Cinq postes de travail dédiés à l'attribution des voitures, des sofas pour s'assoir et patienter. Je ne m'attendais absolument pas à cette façon de faire. A ce moment là, j'ai pris la mesure du business de la location de voitures dans le pays.

Deux écrans TV qui déroulent sans arrêt les risques de la route et donc les assurances qui vont avec. Cela n'est pas anodin pour la suite de l'histoire car même si nous ne nous en rendons pas compte immédiatement, Greenmotion a une stratégie commerciale très agressive.

Le personnel n'est pas vraiment agréable non plus, mais c'est normal il s'agit d'une véritable usine à location, il faut faire marcher le tiroir caisse, il faut faire craquer le touriste. Il n'y a pas d'effort fait au niveau de la compréhension, ils parlent très vite. Certains touristes ne comprenaient pas et face à cette incompréhension, ils sortaient la carte de crédit tout simplement. Solution radicale pour avoir les clés de la voiture.

J'ai rencontré un couple de toulousains avec leur petit garçon, il avait opté pour le camping car : valeur plus de 5000€ les 15 jours, un autre couple marseillais avait eux opté pour le 4*4 : valeur plus de 2000€ les 15 jours et moi qui avait opté pour la petite voiture : valeur un peu plus de 1000€ les 15 jours.

Au final, les tarifs des locations de voitures sont une part importante du budget vacances en Islande. il faut bien sûr rajouter l'essence. Les prix sont équivalents à la France, entre 194 et 200 ISK pour le sans plomb. Pour 2500 kms avalés, la facture d'essence s'est élevée à un peu plus de 260€. Il n'y a pas d'autres frais sur la route, si ce n'est l'entrée dans les parcs nationaux du cercle d'or : 500 ISK payés lors du stationnement.

Par contre, laver votre voiture est gratuit en Islande dans de nombreuses stations essence. Avec les pistes, elle est souvent sale, c'est donc pratique pour surveiller son état extérieur.

Route n°1 en été

Après une heure d'attente, du jamais vu pour moi chez un loueur, le vendeur va dérouler ce qu'on lui a appris c'est-à-dire placer un maximum d'assurances. La stratégie est simple, faire peur et parler des sommes à régler en cas de problèmes.

C'est la stratégie de la peur en pays étranger. J'ai détesté cette façon de faire.

Avec image à l'appui, du jamais vu encore, une voiture renversée par le vent, abimée par les cailloux, le truc improbable mais pas pour le loueur. Il vous dit qu'il faut prendre les assurances. L'Islande est alors une île de fous pour moi. Les bas côtés sont dangereux. Oui c'est vrai, ils sont dangereux mais en faisant attention, en respectant les limitations de vitesse, ça va. Il y a du vent oui c'est vrai, mais en réduisant sa vitesse, ça va. Il vous dit que pour le moindre éclat de graviers sur la carrosserie ou le pare-brise alors tout sera remplacé à ma charge et là je craque. Je peux faire attention mais pas le conducteur d'en face, surtout qu'il y a de nombreux 4*4. Ma petite voiture face à un 4*4 lancé à vive allure, j'ai préféré la rajouter en réglant 160€ non prévus soit 16.50% de plus sur le tarif initial réglé trois mois avant. Ce n'est pas négligeable.

Ensuite le GPS arrive !! Non je n'en veux pas non plus alors il propose un système via internet, non je n'en veux pas, je veux maintenant la voiture !! Téléchargez une application comme map.me qui fonctionne très bien en Islande pour vous aider dans vos déplacements et c'est gratuit même hors connexion, il faut être équipé de la 3G ou 4G.

Ouf je signe, je paye et la voiture arrive. Le contrat signale la marque de la voiture, son numéro d'immatriculation et je m'aperçois aussi que l'horaire de prise affiche deux heures de moins que l'heure réelle.

Vous savez très bien que ramener une voiture une heure après celle du début de la location peut avoir une répercussion sur la facturation d'un jour supplémentaire. Dans mon cas cela ne portait pas à conséquence car mon retour était prévu bien avant l'heure de prise de la voiture, mais cet élément n'est pas de nature à rassurer un visiteur.

D'ailleurs, je n'ai pas du tout été rassuré durant le séjour entier par cette voiture. Il est important d'avoir le sentiments d'être dans une bonne voiture et celui aussi d'avoir des professionnels accessibles et prêts à nous aider. Je le ressens davantage avec les compagnies majors qu'avec Greenmotion et sa stratégie de la peur.

 

En conclusion, je n'ai pas trouvé cette entreprise proche de nous. J'ai trouvé le personnel anxiogène. A refaire, je choisirais, même 200€ plus cher, une entreprise internationale. Je vous conseille aussi de prendre l'assurance "jet de graviers" si elle n'est pas comprise dans votre package. Vous serez plus rassurés sur les pistes. Et enfin, lors de votre retour, prenez vos dispositions en terme de temps car s'il y a du monde, vous risqueriez d'en perdre ... Du temps.

 

 

Autre conseil : n'hésitez pas à vous rendre sur www.road.is qui informe sur l'intégralité du réseau routier du pays. Vous pouvez y voir chaque tronçon de route goudronnée ou pas ainsi que les parties F. Si vous partez en hiver soyez très vigilants à l'état des routes, en été cela est moins préoccupant.

L’HÔTELLERIE ISLANDAISE

 

Je ne vais pas passer par 36 chemins, l'hôtellerie islandaise est mauvaise.

 

Le point commun à l'hébergement islandais c'est le prix.

Ce prix n'est pas le gage de qualité.

Une qualité de la prestation hôtelière jamais garantie, souvent médiocre.

 

J'ai lu récemment dans le journal Le monde, un économiste, Thorolfur Matthiasson, il disait que le pays accueille 20% de touristes chaque année. Preuve que les prix ne sont pas prêts de baisser.

 

J'ai fréquenté 16 établissements durant mon séjour, la moyenne des nuitées faites est de 209,00€, petits déjeuners pas toujours inclus, cela en fait un de mes voyages les plus chers. Du coup, je suis en droit de me poser la question du rapport qualité/prix.

 

On ne va pas par choix dans un hôtel mais par défaut de choix d'hôtels.

On ne choisit pas son hôtel, on le subit.

 

Même s'il faut différencier la région de Reykjavik, l'hôtellerie est une sorte de grande colonie de vacances où se mêlent le camping, ce n'était mon choix, les guesthouses, il est parfois impossible d'y couper et les hôtels, quand il y a de la place. Pour ces derniers, il faut distinguer les hôtels que je qualifierais de professionnels, faisant le plus souvent partie d'une chaine hôtelière puis à côté, des particuliers qui exploitent le filon avec des sortes d'auberges ou relais ou petits hôtels.

 

Je suis passé par des hôtels de chaines, je suis passé par des petits hôtels de particuliers, je suis passé par des guesthouses.

 

Pourquoi je parle de colonie de vacances ?

 

J'ai régulièrement eu l'impression, d'avoir affaire à des amateurs, le BAFA en main et encore. Dans les guesthouses, je peux le comprendre mais pas dans les hôtels. Peut-être sont-ils là le temps des étés ? Ils sont souvent jeunes mais clairement, ils manquent de réactivité, de savoir-faire. Ce n'est pas gênant en soi mais quand les hôteliers demandent les prix que nous connaissons, moi ça m'interpelle.

 

La communication sur le tourisme islandais m'interpelle aussi. Je n'ai jamais lu sur le web la moindre critique concernant l'exagération tarifaire de l'hébergement. Cette colonie de vacances se moque de moi ! Peut-être l'Islande est-elle une destination de snobs ? Qui dit snob, dit payer quel qu'en soit le prix. Les gens se contentent de dire "ce n'est pas trop cher" avec par parenthèses "pour l'Islande", ce qui signifie "c'est cher pour nous mais c'est comme ça".

 

Quand on voyage un peu, il est facile de comparer le rapport qualité/prix des prestations et vraiment je ne m'y retrouve pas mais surtout je ne comprends pas. Les gens se contentent de subir un prix car toute l'Europe du nord est chère !! Sauf qu'en Islande cela fonctionne particulièrement bien avec des sommets tarifaires et je ne vois pas d'autres explications que celle de la caution d'Etat.

 

J'ai l'impression qu'il y a du protectionnisme dans l'air islandais

 

Il n'y a aucune enseigne hôtelière étrangère dans le pays exceptions faites pour Hilton et pour Radisson à Reykjavik.

 

La chaine Fosshotel née en 1996 est islandaise et la seule à être implantée dans le pays avec 13 hôtels.

 

La chaine Icelandair hotels avec 8 hôtels dans le pays qui est peut-être la plus professionnelle. On peut noter sa branche low cost, la chaine EDDA qui propose des locaux vides en été pour les transformer en hôtels, par exemple un pensionnat. Cette proposition d'hébergement reste chère à mon sens pour la prestation mais bien sûr modérée pour le pays.

 

Il n'y a aucun MacDo non plus, non pas que je soutienne l'enseigne américaine, mais cela dit quelque chose du pays. Soit disant que les Islandais sont très respectueux de la qualité nutritive de ce qu'ils absorbent comme me l'expliquait une propriétaire de guesthouse. A l'entendre je suis dans un pays sain !! Avant cela elle n'avait pas oublié de me faire payer dès mon arrivée, une chambre de 10m2, toute neuve, sans télévision, certainement dans ce qui était anciennement son garage, avec la salle de bains sur le pallier; 157€ avec le petit déjeuner "sain". Les affaires marchent bien pour les propriétaires de guesthouses. D'ailleurs on parle de 7000€ de revenu par an et par habitant. Je pense que ce chiffre donc être sous estimé aujourd'hui ...

 

Quand on est snob, on ne se pose pas la question du prix. Moi je me la pose. A 157€ je ne m'attendais pas une aussi faible prestation. En France une telle chambre serait proposée pour moitié voire moins. Même à Paris, un petit hôtel Ibis est moins cher avec un confort meilleur.

 

Ah j'oubliais, elle était présente le matin pour nous donner des informations sur la région et nous aider à nous organiser. D'accord c'est du service mais quand elle décide de débarrasser la table c'est fini. Un touriste canadien après notre discussion en a fait l'expérience. Il souhaitait de nouveau du café mais le café avait disparu de la table, le service était terminé. Il est parti se faire du café. C'est la convivialité islandaise.

 

En discutant avec son épouse aussi, elle réagissait comme moi sur les tarifs islandais et conseillait à son fils de faire un bon petit déjeuner pour tenir jusqu'au soir et d'éviter ainsi de faire d'autres grosses dépenses de nourriture. Autre point que j'aborde plus loin.

 

Pourquoi des prix élevés ?

 

Les arguments avancés sont l'éloignement du pays, les importations et la courte saison touristique.

 

Le pays est éloigné des continents mais avec les moyens modernes, il arrive quand même à s'approvisionner. Le pays est doté de serres et cultive maintenant de façon autosuffisante certains légumes. Cet éloignement entraine les importations.

 

Les importations sont soumises à des taxes et ces taxes sont donc répercutées sur les tarifs. je suis d'accord.

 

Concernant la période touristique, il faut différencier entre la région de Reykjavik où la période est plus longue et les autres régions plus ou moins reculées comme à l'est où la période est plus courte, certes mais les comportements sont les mêmes. Sous ce prétexte, les prix s'envolent pour permettre aux professionnels de remplir les caisses. Je suis beaucoup moins d'accord.

 

Un point commun les caractérise, le service. Rarement présent, il n'est pas le point central des professionnels du tourisme. La proposition islandaise est le simple hébergement à un prix prohibitif quand ailleurs dans le monde, l'hôtellerie cherche à innover et surtout à faire plaisir.

 

 

 

LA NOURRITURE

 

Ce n'est pas en Islande que vous allez vous régaler et bien manger par contre c'est bien en Islande que vous allez payer très cher ce que vous mangez.

 

Pour faire vite il faut compter 30€ le plat principal en restaurant et sans rien d'extraordinaire. Quand je vous parle de snobisme je ne vous mens pas. Le sandwich en supermarché, un petit club type sodebo, rien de sensationnel, il faut sortir au moins 5€. A paris les boulangeries proposent des formules sandwich avec une boisson pour ce prix. Le coca zéro 1L est à 229 ISK soit 1.70€, le kilo de bananes est à 270 ISK soit 2€ le kilo. A Paris les prix sont identiques. Mais voilà des bizarreries islandaises pourquoi les sandwichs sont chers ? Je ne sais pas. A l'aéroport c'est 12€ le sandwich aux crevettes. Il était bon !!

 

Pourquoi les restaurants sont chers aussi ? Je ne comprends pas. Qu'il soit un restaurant en ville ou en montagne ou perdu sur une route, tous sont chers avec presque les mêmes prix d'ailleurs. Pour une assiette de langoustines à Reykjavik comptez un peu plus de 70€. Pour un burger frites dans un relais perdu, 16€ et pour un plat à Leirubakki au restaurant de l'unique hôtel, 30€ minimum le plat principal.

 

Grosso modo, pour une entrée-plat-dessert en Islande, il faut tabler sur 70€ par personne, c'est-à-dire le même prix que la brasserie du Sofitel du Faubourg Saint Honorée tenue par le chef étoilé Yannick Alléno.

 

Je préfère payer un chef étoilé plutôt qu'un islandais non étoilé.

L'ISLANDE, LA POULE AUX OEUFS D'OR.L'ISLANDE, LA POULE AUX OEUFS D'OR.

NETTO

 

Les supermarchés du pays, NETTO, KRONAN, HAGKAUP, KJARVAL ... Ma remarque porte NETTO, une enseigne bien répartie sur le territoire. Coincidence ou pas, j'ai rencontré d'étranges comportements de caissières.

 

Je n'ai jamais rien lu sur le web concernant les caissières de supermarchés mais à 2 reprises il y a eu une erreur de la part de la caissière dans deux villes différentes.

 

Une fois, une erreur sur le rendu de monnaie, ce n'est pas très grave mais c'est un signe et je soupçonne la caissière de l'avoir fais délibérément, 100 ISK pour elle. C'est vrai nous ne sommes pas habitués à une monnaie étrangère et bon nombre de touristes ne doit pas s'apercevoir de l'erreur. Sauf que 100 ISK par touristes, cela commence à bien arrondir la journée de travail pour la caissière.

 

Le deuxième, le plus troublant, la caissière a carrément, sur deux lignes, rajouté des produits à la facture.

 

Je dis troublant car il s'agit d'un rajout de près de 20€ en poulet rôti.

 

Il est vrai que la moindre petite course dans un supermarché revient cher dans ce pays mais là, je suis ressorti avec quelques articles pour près de 90€. Après vérification du ticket de caisse, je vois ce supplément et reviens voir la caissière. Je lui fais la remarque et elle me dit "vous ne l'avez pas pris ?" et sans en informer sa hiérarchie ni même vérifier et confirmer son acte, elle me dit "je vous rembourse en cash" alors que j'avais payé en carte.

 

Bizarre non ? Pour scanner des articles non pris, il faut bien avoir les code barres sous les yeux. Est-ce que cette caissière voulait me faire payer son repas du soir ? Est-ce qu'elle annulait le ticket pour prendre le cash ensuite ? je n'en sais rien mais cela m'a vraiment marqué.

 

Alors touristes en Islande, faites attention aux caissières et aux tickets de caisse, il y a clairement des techniques de vol.

Diaporama Islande
Diaporama Islande
Diaporama Islande
Diaporama Islande
Diaporama Islande
Diaporama Islande
Diaporama Islande
Diaporama Islande
Diaporama Islande
Diaporama Islande
Diaporama Islande
Diaporama Islande
Diaporama Islande
Diaporama Islande
Diaporama Islande
Diaporama Islande
Diaporama Islande
Diaporama Islande
Diaporama Islande
Diaporama Islande
Diaporama Islande
Diaporama Islande
Diaporama Islande
Diaporama Islande
Diaporama Islande
Diaporama Islande
Diaporama Islande
Diaporama Islande
Diaporama Islande
Diaporama Islande
Diaporama Islande
Diaporama Islande
Diaporama Islande
Diaporama Islande
Diaporama Islande
Diaporama Islande
Diaporama Islande
Diaporama Islande
Diaporama Islande
Diaporama Islande
Diaporama Islande
Diaporama Islande
Diaporama Islande
Diaporama Islande
Diaporama Islande
Diaporama Islande
Diaporama Islande
Diaporama Islande
Diaporama Islande
Diaporama Islande
Diaporama Islande
Diaporama Islande
Diaporama Islande
Diaporama Islande
Diaporama Islande
Diaporama Islande
Diaporama Islande
Diaporama Islande
Diaporama Islande
Diaporama Islande
Diaporama Islande
Diaporama Islande
Diaporama Islande
Diaporama Islande
Diaporama Islande
Diaporama Islande
Diaporama Islande

Diaporama Islande

TOURISME

 

Avec les articles précédents je ne peux pas être plus clair, JE NE RECOMMANDE PAS POUR LE MOMENT LA VISITE DE CE PAYS.

Je peux comprendre en revanche qu'il vous fasse rêver. Avec les images du geyser, la faille d'Almannagja séparant le continent américain du continent européen, des prairie vertes où pâturent les chevaux ou encore les glaciers, il y a de quoi ! Mais le pays vit certainement un enrichissement au détriment des touristes et ce mouvement est actuellement non contrôlé, délibérément ou pas je n'en sais rien. Ma position est de vous en informer.

Si votre choix reste l'Islande comme destination de voyage, je vous recommande alors la partie ouest uniquement. De la région des fjords à la région de blue lagoon en passant par ce que les islandais appellent le cercle d'or : Geysir, Thingvellir avec son parc national inscrit au patrimoine de l'UNESCO et Gullfoss. Sans oublier la capitale Reykjavik bien sûr.

 

Panneau d'hygiène avant un bain

 

Les "hot pot"

 

Très prisés en Islande, vous les trouvez un peu partout dans le pays, géothermie oblige, plus marquée dans l'ouest du pays. Mais attention avec l'hygiène, douche obligatoire avant de rentrer !! Petits ou grands, gros ou maigres, tous à poils !!

Le jour des Français

 

Est de l'Islande

 

La partie Est du pays est moins fréquentée, peut-être moins intéressante aussi. Je suis passé par la toute petite ville de Faskrudsfjordur, un ancien port de la "grande pêche". Ce terme était utilisé pour parler des pécheurs bretons de Paimpol, prenant la mer sur plusieurs mois, à la pèche à la morue. Ils rejoignaient ce petit port dont l'âge d'or se trouve à la fin du 19e siècle. Il pouvait y avoir plus de 500 bateaux dans le fjord où se trouve Faskrudsfjordur. Les Français ont ainsi créé un hôpital permettant à la population reculée de l'île de profiter des soins.

 

En souvenir de cette époque, chaque année en juillet, la population fête le jour des Français. La ville se met au couleur de la France.

 

Cet endroit était très beau, reposant avec un hôtel de la chaine Fosshotel qui est devenu mon préféré parmi tous les hôtels visités. Cette chaine participe à entretenir le musée des marins et les lieux de mémoire en finançant une partie des dépenses. C'est intelligent et j'étais content d'y participer par l'intermédiaire de ma réservation.

Iles vestmann

 

Les îles Vestmann

 

Pour se rendre aux îles Vestmann, il faut prendre le ferry (avion possible) pour 30 min de traversée. Vous pouvez réserver le ferry via internet, c'est relativement cher.

 

Seul le conducteur restera dans la voiture, les passagers embarqueront par la passerelle.

 

L'île volcanique m'a plu, les falaises sont grandioses en revanche trouver et voir facilement des macareux n'est pas aussi facile que le disent les catalogues. Par temps de vent, c'est même dangereux. D'autres endroits en Islande sont meilleurs pour les observer comme dans les fjords de l'Est.

 

En voiture le tour de l'île est très rapide, en vélo, un peu moins et ça peut grimper !

Compagnie de bus 4*4 Trex

 

Les randonnées, la nature, le top

 

L'Islande est parfaite pour les passionnés de randos, les parcs nationaux sont beaux et en général bien organisés. Je me suis rendu dans le parc du Landmannalaugar en réservant avec la société trex.

 

En arrivant sur la base, il y a une cabane d'information avec à côté le plan du parc. Comme je le trouvais peu clair j'ai souhaité une carte des chemins et en France, elle serait gratuite, en Islande le petit bout de papier glacé en couleur est vendu 300 ISK soit un peu plus de 2€.

 

Le parc m'a beaucoup plu. L'ensemble des couleurs des cailloux, rochers : rosé, brun, foncé; de la rare végétation et de la neige encore présente en fait un site très beau et très agréable.

 

La nature préservée, les grands espaces sont les arguments touristiques du pays. Mais avec l'afflux de visiteurs, les Islandais et dans un futur proche, vont devoir faire le choix de développer le tourisme en accueillant plus de touristes ou au contraire en limitant son nombre pour éviter les dégâts sur les sols de l'île.

 

Aujourd'hui la question semble loin, l'essentiel étant de remplir les caisses des acteurs du tourisme mais il est de bon ton de s'inquiéter de la flore et de la faune n'est-ce-pas ...

Les baleines

 

Un site de réputation mondiale pour observer des baleines, la petite ville de Husavik dans le nord est de l'Islande. Il y a des sorties privées, des sorties en petit groupe en zodiac ou en groupe plus important en bateau. J'ai opté pour la moins chère, à plus de 75€ par personne quand même. Nous sommes équipés en vêtements imperméables chauds et en gilets de sauvetage, nous sommes une cinquantaine sur un bateau de pêcheurs à la recherche des baleines. Plus de 90% de chances d'en voir !

La sortie d'observation des baleines le matin de bonne heure

Montagne de glace

 

Les glaciers

 

Ils sont nombreux, pas de panique, vous en verrez obligatoirement, ils sont partout !! L'Islande est l'endroit du monde qui en concentre la plus. Vous trouverez de nombreuses offres pour vous rendre sur ces glaciers. Il y a aussi les sorties en zodiac dans ce qu'ils appellent les lagons où se trouvent des icebergs plus ou moins importants. J'ai fait une sortie et voir des icebergs était une première pour moi. Après coup, j'ai trouvé que la sortie était très chère mais je ne pensais pas assister à l'effondrement d'un énorme morceau de glace du glacier. Une surprise détonante. Une petite vague s'est formée mais surtout le bruit raisonnant dans le lagon pendant quelques minutes était impressionnant, c'était incroyable !

 

Je suis passé par Fjallsarlon glacier lagoon boat tours, un peu moins cher que d'autres opérateurs. Les icebergs du site sont moins impressionnants qu'à Jokulsarlon. Par là bas, ce sont des embarcations amphibies, c'est une usine à touristes et les sorties en zodiac sont plus chères pour pas grand chose de plus à mon avis. Les icebergs sont visibles car tout proche du bord du lagon accessible à tous. Vous pouvez prendre les billets sur internet ou les prendre sur place. Difficile de vous conseiller l'un ou l'autre des moyens de réservation à cause du temps capricieux mais aussi au cause de la forte demande, notamment pour les sorties zodiac, qui risquent lors de votre venue d'être complètes si vous ne réservez pas avant. Vous serez dans tous les cas équipés en vêtements chauds et gilets de sauvetage.

L'ISLANDE, LA POULE AUX OEUFS D'OR.
L'ISLANDE, LA POULE AUX OEUFS D'OR.

LE VOYAGE VERS PARIS

 

Avec la compagnie norvégienne SAS et un stop à Oslo. Je n'ai pas repris la compagnie nationale islandaise simplement pour réduire le prix du billet, mais clairement Icelandair est plus rapide avec son vol direct Reykjavik Paris CDG.

 

SAS présente un site internet qui vous donne la possibilité de réserver et d'annuler dans les 24h sans frais selon le type de vol.

 

Dans mon cas, en plein week-end, sans pouvoir joindre personne, ce système a particulièrement bien fonctionné. En effet je m'étais trompé de date et en quelques jours le remboursement s'est fait.

 

Bien évidemment, avec l'heure d'escale norvégienne, le temps de trajet s'est trouvé largement allongé, plus de 5h de vol soit pratiquement le double de l'aller.

 

En classe Eco, seul le verre d'eau était offert, pour éviter de se déshydrater j'imagine ! L'avion est rempli au maximum, les hôtesses sont des vendeuses, peut-être que le pilote n'est pas encore auto-entrepreneur et les sièges sont serrés et peu confortables. Avec ce type de stratégie, je comprends pourquoi les gens prennent les low cost. Décidément, il faut en avoir des idéos pour continuer à payer des billets qui ne cessent d'augmenter même quand le prix du kérosène chute.

 

Où est passé le contrôle d'identité ?

 

Un point sur la sécurité m'a énormément étonné.

De mon entrée dans l'aéroport international de Reykjavik à ma sortie de l'aéroport de CDG à Paris, il n'y aura eu aucun contrôle d'identité.

Je me suis enregistré avec une borne électronique, sans même scanner mon passeport pour l'édition du ticket d'embarquement.

J'ai enregistré mon bagage seul avec une douchette électronique.

Je suis passé au contrôle sécurité sans jamais avoir à montrer mon passeport ou autre papier d'identité puis je suis rentré dans l'avion sans voir un personnel de la compagnie via un passage automatique lisant le code barre de mon boarding pass.

A l'escale à Oslo, deuxième contrôle de sécurité mais pas d'identité. Embarquement automatique sans intervention humaine.

2h30 après, arrivé à Paris, rien à déclarer, je rentre dans mon pays sans jamais avoir été contrôlé sur mon identité. No comment.

L'ISLANDE, LA POULE AUX OEUFS D'OR.L'ISLANDE, LA POULE AUX OEUFS D'OR.

CONCLUSION

 

Dire que l'Islande est un pays cher pour le voyageur est un fait mais je ne m'en contente pas. Payer les yeux fermés pour enrichir le pays sur les simples arguments des paysages, de la saison touristique courte ou de l'importation des choses, je ne m'en contente pas. Je ne m'en contente pas car le service hôtelier est imparfait, trop imparfait. Avec une moyenne des nuitées à 209€ pour 2 personnes, ce n'est pas possible pour moi. Les professionnels du tourisme abusent.

 

L'Islande est un pays moderne, avant de partir, je n'imaginais pas la pauvreté des prestations hôtelières pour de tels prix demandés. Je n'avais jamais lu non plus la moindre critique sur l'Islande, si ce n'est la simple acceptation de la cherté des choses. C'est comme ça !! Peut-on lire. La communication sur le pays est très bien maîtrisée comme s'il était politiquement incorrect d'émettre un avis négatif sur l'Islande ou peut-être passer pour un ringard de ne pas apprécier l'Islande. Nombreux sont ceux qui encensent ce pays et d'ailleurs les Islandais m'ont semblé être un peuple agréable. Bien sûr que j'ai aimé certains paysages notamment ceux du parc du Landmannalaugar, celui de Tingvellir aussi, les champs de lave, les glaciers et les icebergs, les nombreuses chutes d'eau, Dettifoss surtout et son canyon; les vallées grandioses où les moutons ici et là, souvent en trio, pâturent ou se reposent à l'abri du vent.

 

D'autres pays offrent autant de belles choses avec aussi des prix élevés mais il y a du travail derrière pour satisfaire les clients et surtout FAIRE PLAISIR. Pas en Islande.

 

Ce pays est simplement un pur produit snob. Une chance, le nombre de touristes augmente de près de 20% chaque année alors pourquoi les étiquettes changeraient-elles ? Les touristes sont enchantés. En réalité pour moi, mon autotour a ressemblé à une visite d'un grand domaine où les hôteliers amateurs pratiquent des prix 4*.

 

En 2016, le record de fréquentation devrait être battu avec près de 1.7 million de visiteurs contre 1.28 million en 2015. Et cela va continuer même la compagnie low cost WOW va passer d'un vol par semaine à deux vols au départ de Paris en 2017 avec des avions d'une capacité de 200 places.

 

Il y a plein de façons de voyager et si comme moi vous passez d'hôtels en hôtels, vous risquez d'être frustrés. L'Islande n'est pas encore faite pour ce type de voyage. Elle est trop peu équipée en structures hôtelières et celles qui existent ne sont pas systématiquement professionnelles au sens international du terme. Je crois que les campeurs seront plus enchantés que moi de leur voyage en général. En effet, en ce qui me concerne, je ne reviendrai plus dans ce pays, poule aux oeufs d'or, où les professionnels du tourisme exagèrent sans complexe. Je n'ai jamais eu l'impression de payer un juste prix.

 

Tant que je n'aurai pas appris ou lu un changement politique clair sur le tourisme islandais, je ne peux que vous déconseiller l'Islande.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Dexter 17/09/2017 17:08

Bonjour. Très bien écrit mais un peu radical sur la fin. Beaucoup de choses vraies mais ce pays n'est pas fait pour les touristes conventionnels comme on peut le voir. Ceux qui ne respectent rien, qui pensent qu'ils peuvent tout avoir, tout demander car "ils payent"! Personnellement je pense que le souci vient du fait que les islandais tentent de mettre en place un système normalisé pour leur pays mais ce n'est pas du tout adapté.

Voyages Concept 17/09/2017 17:48

Bonjour et merci de votre intérêt porté à mon article. Je crois qu'à force d'être enfumés par une communication magnifiant l'île, les gens n'ont plus de repères. L'Islande a réussi à faire l'unanimité, du moins en France, il est rare de lire un article à charge. Mais quand on règle 40€ la nuit ce n'est pas pareil que 250€ ou plus. L'acheteur n'est pas roi, je suis bien d'accord mais le vendeur à des devoirs lorsqu'il y a un échange marchand. C'est simplement respecter le client qu'il soit conventionnel ou pas. A mon sens, en Islande, les tarifs sont trop déconnectés de la prestation hôtelière. Alors les islandais argumentent comme s'ils étaient dans un monde perdu. Une chose est sûre, le monde capitaliste, les islandais le comprennent bien. Pour moi, leur système "normalisé" comme vous le dites Dexter est justement une grille tarifaire très élevée et pour eux, elle est complètement adaptée puisque chaque année le nombre de touristes bat des records. Ils ne sont pas prêt à revoir ce système. C'est pour cela que je n'envisage aucunement d'y revenir et c'est radical lol !!