TEST FRENCH BLUE aujourd'hui FRENCH BEE.

par Voyages Concept  -  21 Février 2017, 18:19  -  #infos

TEST FRENCH BLUE aujourd'hui FRENCH BEE.
TEST FRENCH BLUE aujourd'hui FRENCH BEE.

Si vous passez régulièrement sur mon blog, vous connaissez ma méfiance vis-à-vis des compagnies aériennes low-cost même mon rejet disons-le.

 

Depuis longtemps maintenant nous connaissons les compagnies aériennes à bas coût ou low-cost avec la première en Europe Ryanair. Mais bien d'autres existent dans le monde avec en tête aux USA, Southwest Airlines et en Asie, AirAsia et d'autres encore.

 

Pour continuer à être encore moins chères, les ultra low-cost sont arrivées avec Frontier Airlines ou encore spirit Airlines.

 

C'est facile à comprendre; pour payer peu, il faut rendre les outils de travail extrêmement rentables. A priori cela ne me choque pas, mais quand je parle d'outil, il y a aussi le capital humain de ces entreprises. Le problème est qu'elles le reconnaissent et le valorisent difficilement. Mais doit-on vraiment leurs jeter la pierre ? Si elles existent, c'est bien parce que les voyageurs le souhaitent non ?

 

Vous remarquerez maintenant dans les aéroports le nombre incroyable de voyageurs avec une petite valise. Les comportements des voyageurs ont changé à cause des nouvelles politiques de prix : la petite valise en cabine est gratuite alors que celle en soute est facturée. Pourquoi faire payer une valise à celui qui n'en a pas ? C'est plutôt juste.

 

Du coup, ces entreprises ont supprimé de nombreux services pour les rendre optionnels et les facturer à ceux qui en ont besoin, c'est le principe. Mais à côté de ce constat juste, il y a plein d'autres points sacrifiés pour réduire les coûts notamment dans les salles d'embarquement (moins de sièges), l'accès dans l'avion (le bus plutôt que le tunnel). Cela a obligé les compagnies traditionnelles à revoir leurs modèles. Sur une courte distance, j'ai testé et vu la méthode Ryanair, merci mais une fois m'a suffit, j'ai testé et vu la méthode Vueling, c'est mieux mais du low-cost visible, j'ai testé et vu Transavia, à part le prix, je cherche encore la différence avec Hop puisque j'ai volé dans un avion Air France.

 

Alors sur une distance plus longue comment le voyageur ressent le "low-cost" durant son voyage ?

 

Après le concept low-cost essentiellement sur des trajets de 2 ou 3 heures de vol, nous voyons apparaître le low-cost long courrier. Voyager 10 heures low-cost n'est pas la même chose que voyager 2 ou 3 heures low-cost.

 

Air France parle de la création d'une nouvelle compagnie de ce type et je crois d'ailleurs que les pilotes l'ont approuvée, c'est dire l'enjeu aujourd'hui de ce modèle. Mais qu'est-ce qu'une compagnie low-cost long courrier ?

 

J'ai voulu tester la compagnie française low-cost French blue, filiale d'Air Caraïbe.

 

La promesse sur le papier me semble vraiment proche de celle des autres compagnies traditionnelles et même French Blue se targue d'un service d'excellence mais alors pourquoi se positionner sur le créneau du low-cost ? Est-ce que l'excellence peut-être associée au mot low-cost ?

 

Moi je suis perdu dans toute cette communication de services en option ou pas, de prix, petits ou grands.

 

Mon objectif sera de vivre l'expérience voyage puis de la comparer à ce que je connais des compagnies dites régulières selon mon vécu des longs trajets.

 

LE DÉPART

 

 

Départ pour Orly, vol programmé pour 11h30, il n'y a pas eu de retard. En revanche l'enregistrement m'a semblé être un peu dans le stress mais pas plus qu'avec les autres compagnies quand on voyage en classe éco. Le personnel semble toujours stressé, des appels d'un côté et des passagers de l'autre qui semblent pour certains encore plus stressés.

 

Les procédures de contrôle à Orly, entre la sécurité et la douane, ont été très longues, c'est là que l'on voit les moyens du service public des douanes. Trop peu d'agents pour le nombre de voyageurs ... Je critique mais rarement un pays investit en moyen humain à leur frontière, c'est toujours très lent, le temps d'un stress supplémentaire debout.

 

 

Une fois en salle d'embarquement, nous avons pris un bus pour rejoindre l'avion sur le tarmac.

En voyant les couleurs de l'avion et le nom de la compagnie, certains passagers ont semblé là encore angoissés et un peu déroutés. Pourquoi ?

 

TEST FRENCH BLUE aujourd'hui FRENCH BEE.

Ce vol est commercialisé à la fois par French Blue et par Air Caraïbe, par conséquent certains voyageurs ont acheté un billet Air Caraïbe pensant voyager sur un avion de la même compagnie.

Voilà leur surprise quand ils voient un avion French Blue et non Air Caraïbe, ils pensent qu'ils ont mal été acheminés et paniquent.

Le vol était bien mentionné être effectué par la compagnie French Blue lorsque l'on achetait comme moi un billet Air Caraïbe.

Le problème pour moi se pose aux niveau des prestations promises. J'avais un billet aller en classe "promo soleil" mais quel était son équivalent de classe chez French Blue, BASIC ou SMART ?

 

 

PROMESSES AIR CARAÏBE

 

D'abord je ne trouve pas le site d'Air Caraïbe d'une grande simplicité pour trouver rapidement les informations que l'on cherche. Il visuellement compliqué.

Pour trouver les promesses de la compagnie, il faut cliquer sur "bienvenue à bord" puis sur "les classes de voyage"

 

Il y a 3 classes : SOLEIL / CARAÏBE / MADRAS. Je vais comparer uniquement la classe éco.

 

* Un bagage en soute 23 kg max et en cabine 12 kg max inclus.

* En fonction du modèle d'avion, les sièges en tissu sont à assise large de 40.5 ou 42 cm de large, inclinable 115° ou 120° et un espace pour le jambes de 81 cm. Le site ne mentionne pas la facturation du choix du siège.

* Une trousse confort, une couverture, un oreiller et une serviette chaude sont offerts durant le vol.

* Un apéritif est servi avant le repas.

* Un choix entre deux plats chauds au déjeuner ou au dîner.

* Un large choix de boissons d'accompagnement, alcoolisées ou non est proposé ainsi que du café, du thé et du chocolat.

* Dans le sens Paris > Caraïbes, une collation vous est servie.

* Dans le sens Caraïbes > Paris, vous profitez du petit-déjeuner.

* Un écran individuel de 6,5 pouces (16.5 cm) et d’un système de vidéo à la demande.

* Avec Izipress, la possibilité de télécharger deux titres de journaux ou magasines, davantage pour les fidèles clients en fonction de leur statut Préférence (programme de fidélisation d'Air Caraïbe).

 

 

PROMESSES FRENCH BLUE

 

 

D'abord le site de French blue est clair même si parfois il est compliqué de trouver rapidement une information comme par exemple comprendre si notre repas sera compris ou pas dans le tarif payé. Il est d'autant plus compliqué de savoir cela lorsque le billet acheté est un billet Air Caraïbe.

 

Il y a 3 classes : BASIC / SMART / PREMIUM. Je vais comparer uniquement la classe éco.

Mon billet Air Caraïbe devait être équivalent à la classe SMART.

 

* Un bagage en soute 23 kg max et en cabine 12 kg inclus.

* Les sièges en cuir sont espacés de 81 cm pour les jambes, appuie-têtes réglables 4 positions et renfort lombaire. Choix du siège facturé 15€. Les sièges sont assez bien et confortables mais le très grand inconvénient vient de son inclinaison.

 

Si le passager de devant incline entièrement son siège pour son propre confort, alors soit vous faite la même chose et gênerez le passager de derrière soit vous ne le faîte pas et alors l'écran sera à moins de 20 cm de vos yeux, ce qui est extrêmement inconfortable.

Nous avons tous rencontré des voyageurs qui se moquent totalement d'autrui. La clientèle low-cost est parfois aussi low-éducation, le concept va jusqu'au bout hélas. Malheureusement, il ne faut pas croire que la PREMIUM recrute mieux, j'ai fait le test retour !

 

 

* Un écran tactile de 25 cm. Un inconvénient car le toucher de l'écran crée des vibrations dans le siège pas vraiment agréable quand on souhaite s'endormir par exemple et que derrière, le passager s'acharne sur son jeu !!

 

* Une trousse de confort. La couverture sera en supplément 5€ sauf pour les vol de nuit. Pour les tarifs BASIC, il est peu clair de comprendre si cette trousse est aussi offerte.

 

 

* Eau offerte par verre. Les boissons d'accompagnement sont toutes en supplément.

 

 

* Dans le sens Paris > Caraïbes, une collation est servie.

* Dans le sens Caraïbes > Paris, un petit-déjeuner est servi.

 

 

TEST FRENCH BLUE aujourd'hui FRENCH BEE.
TEST FRENCH BLUE aujourd'hui FRENCH BEE.
TEST FRENCH BLUE aujourd'hui FRENCH BEE.
TEST FRENCH BLUE aujourd'hui FRENCH BEE.
TEST FRENCH BLUE aujourd'hui FRENCH BEE.
TEST FRENCH BLUE aujourd'hui FRENCH BEE.
TEST FRENCH BLUE aujourd'hui FRENCH BEE.
TEST FRENCH BLUE aujourd'hui FRENCH BEE.
TEST FRENCH BLUE aujourd'hui FRENCH BEE.
TEST FRENCH BLUE aujourd'hui FRENCH BEE.
TEST FRENCH BLUE aujourd'hui FRENCH BEE.
TEST FRENCH BLUE aujourd'hui FRENCH BEE.
TEST FRENCH BLUE aujourd'hui FRENCH BEE.

Globalement la compagnie et son personnel m'ont plutôt plu.

 

D'abord l'offre direct sans escale Paris/Punta Cana me convenait parfaitement.

 

Air France propose bien un vol direct mais tellement plus cher que le calcul est vite fait. Avec 35% d'écart tarifaire je l'ai éliminé d'emblée.

 

Ensuite, French Blue une compagnie française et par ces temps économiques difficiles, la préférence nationale est un bon point.

 

Aussi il y a une volonté d'imprimer quelque chose de différent, de nouveau à travers un personnel à l'écoute.

 

Bien sûr, il y a des inconvénients, j'en ai cité quelques uns plus haut dans cet article. Mais si c'était à refaire, ferai je à nouveau le choix de cette compagnie ?

 

QUELLES DIFFÉRENCES A BORD ENTRE FRENCH BLUE ET UNE COMPAGNIE TRADITIONNELLE ?

 

 

Je suis tenté de dire aucune. Le voyageur ne détecte aucune différence quand on a l'habitude de voyager d'une compagnie à l'autre.

 

Je crois qu'Air France met un personnel naviguant pour 50 passagers en èco, je ne sais pas quel était le ration personnel/passagers dans ce vol French Blue mais je ne me suis pas senti en danger.

 

Côté repas, ils ne sont ni meilleurs, ni plus mauvais qu'ailleurs, oui les boissons d'accompagnement sont payantes mais sur les compagnies traditionnelles ce n'est pas bombance de toutes les façons.

 

Pour la couverture, elle est comprise, peut-être plus souvent sur une compagnie traditionnelle.

 

Pour les sièges, leur configuration est-elle plus serrée ? C'est vrai que les allées sont très étroites mais je ne suis pas capable de le dire.

 

Alors vous le voyez, en classe économique, la différence avec les compagnies traditionnelles est assez mince voire invisible. Il y a un personnel formé, accueillant. Il y a un repas, de l'eau, une trousse de voyage, des sièges corrects et nous sommes transportés d'un point A vers un point B.

 

La charge de travail est-elle plus importante pour le personnel ? Je le crois mais il est très difficile de le percevoir surtout en ce moment puisque la compagnie est toute jeune, septembre 2016. Avec un personnel jeune, encore dans l'excitation de la nouvelle compagnie, un nouveau départ en quelque sorte, je peux comprendre que la routine, les passagers embêtants, les comptes financiers, les conflits d'entreprise etc n'ont pas laissé de traces sur le moral.

 

Une chose est sûre, French Blue se différencie par le prix et j'ose espérer que la sécurité ne fait pas partie du vocabulaire low-cost.

 

Alors est-ce que je revolerai avec French Blue ? Eh bien je suis tenté de dire oui car je ne suis pas sûr que le low-cost long courrier puisse exister. Il s'agit davantage de supprimer des choses qui ne nous sont pas indispensables pour faire baisser les coûts. Et pour la compagnie, vendre ces choses futiles pour ceux qui les veulent ne fait qu'améliorer la marge. C'est du gagnant gagnant.

 

Ce low-cost là a conservé l'utile, l'indispensable et vend le futile, le sachet de cacahouètes ou les M et M's. D'ailleurs au terme "low-cost", je crois comprendre que la compagnie préfère le terme "smart-cost".

 

Mais follement mon cœur balance pour la compagnie nationale. J'aimerais tant voir Air France plus proche du pays et voir les pilotes faire des efforts. Ce qui me gêne énormément, même s'il ne faut pas être dupe, ce sont les conditions de travail imposées dans le modèle low-cost. Cautionner cela, me rend mal à l'aise.

 

Alors peut-être que je me trompe, French Blue pourrait inventer la compagnie smart-cost et heureuse de l'être !!

Aéroport de Punta CanaAéroport de Punta Cana

Aéroport de Punta Cana

LES TRANSFERTS

 

 

A l'aéroport de Punta Cana il faut payer un droit d'entrée de 10$ ou 10€ par personne comme vous voulez et remplir les papiers douaniers qui servent à je ne sais quoi, certainement à rassurer la communauté internationale. Mais clairement l'essentiel est de faire rentrer les touristes indispensables à la survie du pays.

 

J'ai choisi la compagnie COMING2 pour les transferts aéroport-hôtel et je dois dire que cela s'est bien passé. Il faut environ 30 min de trajet entre l'aéroport et les hôtels de la plage de Bavaro. Le site www.voyages-sncf.com travaille avec cette compagnie et c'est comme cela que j'ai réservé les transferts collectifs pour un prix très abordable, environ 15€ l'A/R par personne.

 

Pour toutes questions sur la République Dominicaine, vous pouvez contacter l'office du tourisme de la République Dominicaine qui vous renseignera. Je l'ai fait de mon côté et vous laisse leur mail : otrepdom@orange.fr.

 

LE RETOUR

 

 

Un enregistrement rapide puisque j'avais un billet PREMIUM, la compagnie parle d'un service d'excellence. Je vais donc voir l'excellence French Blue.

Un comptoir coupe file d'enregistrement est dédié.

Le bagage de 23 kg a bien été identifié prioritaire.

Des procédures douanières et de sécurité rapides. Me voici déjà en salle d'embarquement. Il y a une d'option lounge pour attendre avec un supplément à partir de 30€ le jour du départ. D'autres packs sont proposés pour d'autres privilèges.

L'embarquement n'a pas été prioritaire pour les PREMIUM comme annoncé théoriquement, il se fait via un bus un peu dans la cohue.

 

 

 

Une fois dans l'avion les sièges sont plus spacieux qu'en économique, 45 cm de largeur d'assise et plus d'espace aussi pour les jambes 92 cm. Il y a une trousse de voyage, un petit oreiller et la couverture. Là encore et comme avec le modèle de siège économique, lorsque le passager d'en face incline son siège au maximum, le large écran tactile est trop proche des yeux. C'est très inconfortable pour visualiser un film. S'incliner est obligatoire aussi.

Le réseau wifi est en supplément pour toutes les classes à partir de 5€ pour 30 minutes.

 

 

Une seule hôtesse pour les 28 passagers de la classe PREMIUM, une ancienne d'Emirates je crois avoir compris. Autant dire qu'elle avait du travail, entre l'apéritif, les procédures de sécurité, les plateaux repas, les questions des passagers, la distribution des Ipad pour l'offre presse; le rythme est soutenu durant le vol.

 

CONCLUSION

 

 

French Blue a pour objectif de faire un produit innovant, de qualité et accessible à tous.

 

Un produit innovant : c'est difficile d'innover, les communicants sont des rigolos franchement. Ah oui, la tablette presse en PREMIUM est une idée innovante. Mais l'innovation réside essentiellement dans le concept même du low-cost, supprimer des services pour les vendre sous forme de pack. Pour le reste, c'est du vent.

En classe économique l'innovation, elle est où ? Dans le siège confortable ? Mais encore heureux que nous soyons assis confortablement. Dans le mini repas ? Mais encore heureux que sur 8 heures de vol, un service soit compris. Dans l'eau comme boisson d'accompagnement ? Mais encore heureux que l'eau soit gratuite pour lutter contre la déshydratation bien connue en vol.

L'innovation ne pourra venir que du capital humain, de l'équipage, du temps disponible pour davantage de proximité et c'est bien ce qu'il y a de plus difficile à faire mais surtout cela passe par plus de salaire et donc un billet plus cher. Je ne crois que cela puisse être possible avec le modèle low-cost puisque cela n'est déjà pas possible avec le modèle traditionnel. Peut-être que seule une classe extraordinaire plutôt destinée aux grands de ce monde comme la First, arrive à faire du voyage, un moment exceptionnel.

 

Un produit de qualité : globalement je suis d'accord. Comparé aux voyages faits avec d'autres compagnies transatlantiques, je ne vois pas de différence.

 

Un produit accessible à tous : les communicants sont passés par là, il faut bien trouver un troisième argument ! Ce sont des mots, rien que des mots, il faut rajouter accessible à tous pour une certaine catégorie sociale. La cible est clairement loisir, les familles.

 

Donc globalement la compagnie French Blue tient la route.

 

Elle a une communication qui fait rêver et pour moi, elle crée un trouble notamment quand elle parle d'un service d'excellence. Comment faudrait-il alors qualifier le service d'Emirates qui lui est vraiment jugé d'excellence ? Certains mots sont erronés pour décrire la compagnie.

 

Ce qui me gêne aussi, c'est la possibilité d'acheter un billet sur Air Caraïbe et de voler avec French Blue car les promesses ne sont pas les mêmes d'une compagnie à l'autre. L'une est low-cost, l'autre non.

Alors j'ai contacté le service clientèle d'Air Caraïbe par mail. Je n'ai pas, pour le moment, eu aucune réponse. Puis quelques jours après, ce même service me propose de contacter le service des réservations d'Air Caraïbe soit par mail soit par le numéro surtaxé de téléphone.

Je vous tiendrai au courant quant à leur position sur cette question. La ballade administrative commence.

Bon voyage.

SUITE SERVICE CLIENTS AIR CARAïBE

 

Le 16 février 2017 suite à mon mail du 13, je reçois une réponse me renvoyant vers un autre service :

 

"Monsieur, Nous vous remercions d’avoir contacté le service Relations Clientèle d’Air Caraïbes et revenons vers vous concernant votre vol du 13/02/2017. Nous vous invitons à appeler le Service Réservation au 0820 835 835 (0.12€/min) lors de demande avant votre vol.

Vous pouvez également les contacter à l'adresse mail suivante : reservation.caraibes@aircaraibes.com

Nous espérons vous avoir fourni les explications nécessaires et avoir le plaisir de vous accueillir très prochainement à bord des vols Air Caraïbes.

Croyez, Monsieur, en notre considération distinguée.

Lise Service Relations Clientèle- Air Caraïbes

BP 29054 - 30 971 Nîmes Cedex 9
Société Anonyme à Directoire et Conseil de Surveillance au capital de 31 953 696 Euros
RCS PTP 414 800 482

Gestion des Incidents Voyageurs

              ----------------------------------------------------------------------------------------------------

 

Le 02 mars 2017 j'écris de nouveau au mail indiqué puis je relance le 23 mars. Le lendemain voici la réponse :

 

"Bonjour,

Pour toute réclamation après voyage, merci de vous connecter sur notre site  www.aircaraïbes.com et utiliser notre Webform en ligne.

Le Webform est accessible via l’espace <>contacts et réclamation<> situé en bas à droite de notre home page.
Merci de suivre les instructions afin de valider votre demande.

Vous avez aussi la possibilité d'effectuer votre demande par mail ou voie postale aux adresses indiquées sous l'onglet réclamation.


Cordialement,

 Sophie

-------------------------------------
SEVICE RÉSERVATION
 
Contact: 0820 835 835
 
        -------------------------------------------------------------------------------------------------------
 
 
Je vous tiens au courant pour la suite mais déjà il est facile d'apprécier l'inefficacité du service client d'Air Caraïbe peut-être face à une question qui dérange.

01 AVRIL : RÉPONSE AIR CARAÏBE

et ce n'est pas un poisson d'avril ...

 

"Monsieur,

Nous avons pris connaissance de vos commentaires et vous remercions d’avoir pris le temps de nous faire part.

Tout d'abord, nous devons rappeler que, conformément à nos conditions générales de vente, Air Caraïbes a passé un accord de partenariat avec la compagnie French Blue. A ce titre, vous avez acheté un billet d’avion Air Caraïbes et vous avez voyagé à bord d’un avion French Blue. Toutes ces informations sont disponibles sur notre site : https://www.aircaraibes.com/la-compagnie/code-share

A ce sujet, il apparaît à l'étude de votre dossier que vous avez réservé un vol PARIS ORLY - PUNTA CANA sur le TX606 du 13/02/2017. Ainsi, le tronçon de vol que vous avez sélectionné fait partie des destinations proposées par ce partenaire.

D'autre part, autorisez-nous à préciser que lors de la réservation, vous devez avoir pris connaissance et accepté, préalablement à la conclusion du contrat de transport, lesdites conditions.

Ainsi, la responsabilité de la compagnie n'étant pas engagée dans ce dossier.

Nous espérons vous avoir fourni les explications nécessaires et avoir le plaisir de vous accueillir très prochainement à bord des vols Air Caraïbes.

Croyez, Monsieur, en notre considération distinguée.

Fanny Service Relations Clientèle- Air Caraïbes

BP 29054 - 30 971 Nîmes Cedex 9
Société Anonyme à Directoire et Conseil de Surveillance au capital de 31 953 696 Euros
RCS PTP 414 800 482

Gestion des Incidents Voyageurs

 

Voilà le type de réponse complètement à côté de la plaque, je parle de la promesse de services de l'une et de l'autre des compagnies. L'une low-cost et l'autre non. Le service clients répond "accord de partenariat".

 

Dernière réponse à la compagnie

 
 
"Merci de votre réponse.
 
Ma question portait sur le mélange des genres French blue dite low-cost ou smart cost si vous préférez et Air Caraïbe, non low-cost.
 
Pour moi un billet correspond à une promesse de voyage et de services. Votre mélange trouble la promesse.
 
Finalement vous me répondez "accord de partenariat", preuve qu'il n'y a pas deux modèles économiques mais bien un seul.
 
La phrase suivante m'a beaucoup plu : "la responsabilité de la compagnie n'étant pas engagée dans ce dossier".

Triste réalité mais je ne peux que comprendre votre réaction de protection. Pourtant sachez que je ne cherche pas à engager quelque procédure que ce soit mais bien à comprendre une entreprise. Et là, je crois que vendre un billet d'une compagnie non low-cost puis faire voler les clients sur une compagnie low-cost pose question.
 
C'est décevant et je l'ai mis dans mon blog vu par de nombreux voyageurs. C'est dommage car à travers votre réponse, vous montrez à quel point vous n'êtes hélas pas différente des autres entreprises.
 

Bonne continuation."

 

Conclusion

 

Air Caraïbe dispose pour moi d'un mauvais service clients.

 

Un mois et demi après ma demande sur les services, je reçois une réponse invoquant les destinations et à aucun moment les services. Le mélange low-cost ou pas ne pose aucune interrogation pour le service clients vis-à-vis des passagers et notamment sur les services.

 

Dans le code-share, passer d'un modèle low-cost à l'autre ne pose aucun problème, preuve qu'il n'y a pas deux modèles : un low-cost et un non low-cost. Il n'y a qu'un seul business pour le groupe Dubreuil, celui de vendre et uniquement de vendre, peu importe comment.

 

C'est très décevant et cela donne une mauvaise image de la compagnie. Le groupe Dubreuil n'est finalement pas une entreprise différente des autres, hélas et ce, malgré sa communication dite "smart".

 

Bon voyage à toutes et à tous.

CHANGEMENT DE NOM

 

Suite à la revendication de la compagnie américaine Jetblue, la compagnie française va certainement devoir changer de nom. Elle a choisi de s'appeler FRENCH BEE.

 

Jetblue revendique le terme "blue" mais peu importe, pour moi, ce que j'aime dans l'imbécilité de ces situations, ce sont les arguments de la directrice commerciale de la compagnie française

 

"Symboliquement nous gardons la première lettre du mot 'blue' pour évoluer vers une personnification de la compagnie en une abeille, symbole de la cohésion d'équipe qui anime la compagnie et porteuse de valeurs d'engagement et d'efficacité. French bee est une compagnie qui s'applique à séduire et satisfaire ses clients ! La sonorité simple et accessible du nom est également un atout de mémorisation sur nos nouveaux marchés " (business travel février 2018).

 

Le monde de l'entreprise est terrible et j'espère qu'elle est bien payée pour dire cela sinon elle est prête pour un one women show !! Moi, ça me fait rire !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Pierre 23/10/2018 21:51

Merci pour ce débrief très complet ;)

Quelques corrections/précisions toutefois:
- il n'y a pas de contrôle de douane au départ d'un aéroport: il y a les contrôles de sécurité (la fouille de vos affaires) et la police de l'air et des frontières (vos papiers !).
- Pour accéder directement à l'avion on utilise une "passerelle", pas un "tunnel"
- Le nb de PNC (hotesses/stewards) minimum obligatoire pour des raisons de sécurité est déterminé par la règlementation aérienne en fonction du nombre de passagers par issue de secours, et non par les compagnies, la compagnie ne fait que choisir d'ajouter (ou non) du personnel supplémentaire pour améliorer la qualité de son service.

Par ailleurs, pour être un voyageur fréquent pro et perso, et notamment sur Air Caraïbes, leur positionnement prix (bas) avec options en fait de facto une compagnie "smart-cost". Et d'expérience également leur service client n'est ni meilleur ni pire que celui des autres compagnies: juste des gens qui disent ce qu'on leur dit ou permet de dire... et c'est souvent peu satisfaisant en effet.

Il semble en tous cas que l'homogénéité de leur offre se soit améliorée depuis votre post, je pense que vous n'avez pas été la seule à remonter le pb.

Et que le groupe Dubreuil ne soit qu'une société comme les autres, c'est certain (bravo pour la citation de la directrice commerciale !), mais le rapport qualité/prix reste un des meilleurs que j'ai expérimenté, avec surtout un personnel toujours agréable (je n'ai aucune action chez eux).

cams 16/02/2018 22:06

Merci pour ton article JB super détaillé. J'etais à la recherche d'avis sur cette compagnie qui propose des vols sur PPT dès le mois de mai... À voir tous ces suppléments les prix peuvent vite grimper mais si on se contente du minimum la Polynésie semble tout à coup à portée de main! À voir pour de prochaines vacances... !

Voyages Concept 17/02/2018 18:02

Bonjour oui des lors que l on sait où l on met les pieds le voyage se passera bien mais effectivement le prix peut vite grimper avec les prestations optionnelles. Bon voyage en Polynésie.